Etreinte du tombeau

lecture musicale des textes de Léonard Valette

archives

Artiste maudit, Léonard s’est défenestré à 39 ans, sans avoir jamais voulu montrer ses peintures, ni ses écrits. De ses mots hantés il se jette, désenchanté, dans le vide de son paradis perdu, dans la tourmente de ses angoisses, dans les tourments de ses amours.

L’éteinte du tombeau est tiré de l’oeuvre posthume de l’artiste “la confidence du soupir”.

L’occasion m’a été donnée de mettre en musique ces textes, récités par le comédien François Cluzet à la Fondation Gianadda. Je me suis inspiré de l’univers sombre, alcoolisé et tourmenté de l’artiste afin de supporter au mieux son magnifique texte, sans l’occulter.